Interview / Nicolas André aka Neopen

Sixième artiste de la collection TEN by Fotolia après Soemone, Trust in Elements, François Leroy, Damien Vignaux et Joolz, et alors qu’il est aujourd’hui à l’honneur dans le cadre de la la collection Ten de notre partenaire Fotolia avec le sixième PSD rendu disponible gratuitement pour une durée de 24H sur le site dédié, je vous propose de découvrir l’interview complète de Nicolas André, ce talentueux créatif répondant au pseudonyme de Neopen. L’interview complète, les vidéos et une sélection de créations dans la suite !

Peux-tu nous parler de toi, qui tu es, ce que tu fais, … ?
J’ai 32 ans, je suis originaire de Toulouse. Je suis arrivé sur Berlin il y a 8 mois après une année à Londres. Je suis autodidacte et freelance depuis près de 12 ans. J’ai toujours dessiné et dès mon plus jeune âge, je savais que je ferai de l’infographie mon métier. C’est pourquoi j’ai arrêté mes études après le bac pour aller à l’essentiel et apprendre par moi-même les choses qui m’intéressaient.

J’ai fait mes premier pas en tant que freelance avec deux agences américaines : Plotdev et CandoEnt. J’ai ainsi pu travailler sur des sites pour des artistes comme Motown, Def jam, etc, ce qui m’a ouvert pas mal de portes.  Avec les agences françaises par la suite, j’ai découvert Adobe Flash avec lequel j’ai travaillé pendant plusieurs années.  C’est à cette époque  que j’ai découvert un goût prononcé pour l’animation et les premiers sites interactifs, que j’ai expérimentés dans le cadre de mon travail pour plusieurs sites d’artistes de chez Warmer, EMI, Universal etc …. C’est ensuite pour les Nuits Sonores avec le collectif Play que j’ai commencé le motion design et le vj’ing. S’en est suivi, une tournée avec Danger d’ekler’o’shock et des performances sur plusieurs festivals à travers le monde. En parallèle, après une rencontre avec Christophe Boushaba de l’Edition populaire j’ai travaillé sur plusieurs projets de livres de graphisme comme Worldwidedesigners2007 et les Retroactif 1 et 2, Au fil du temps,  ces différentes activités ont fini par se mélanger, chaque « réseau » s’est connecté et je me suis mis à travailler plus sérieusement la vidéo avec tous les artistes que j’avais pu rencontrer via le vj’ing, l’édition, le graphisme ou le webdesign. Aujourd’hui à Berlin, je me suis remis à travailler avec mon ami Damien Vignaux, alias Elroy avec qui nous avions monté le collectif incog devenu DasSchloss «la forteresse ». De ce fait, il y a beaucoup de projets en cours, beaucoup de nouvelles perspectives et d’envies, on verra ce que l’avenir nous réserve !

« Das Schloss » Showreel

Image de prévisualisation YouTube

Et ton univers ?
… Ca dépend du media sur lequel je travaille.  En graphisme je tends plutôt vers des créations assez complexes, trop chargées diront certains, mais alors que tout le monde dira qu’il faut aller à l’essentiel et « plus c’est simple et épuré mieux c’est », moi j’aime considérer que les choses les plus simples sont toujours les conséquences d’enchainement de choses hyper complexes. L’effet papillon s’applique à tout et j’aime essayer de le retranscrire, J’ai grandi avec la culture hiphop et la culture graffiti dans la peau, la complexité des lettrages, des mélanges de couleurs m’a toujours attiré, et cela a sûrement aussi influencé mon style si on peut parler de « style ». En vidéo, je considère que je suis toujours en phase d’apprentissage donc je m’essaie à plein de choses, j’ai envie de tout essayer et de tout comprendre donc il est encore trop tôt pour définir mon univers, mais pour le moment j’aime bien faire des choses inattendues, prendre les choses a la légère et m’amuser avant tout, de n’importe quelle façon que ce soit.

Ton regard porté sur ton job, votre univers, et l’univers de la création en général ?
En 10 ans, j’ai vu le métier évoluer et les modes passer à une  vitesse folle, les tendances, les médias et les outils changent en permanence, il faut savoir s’adapter, rebondir et ne jamais se reposer sur ses acquis. Un portfolio peut se retrouver complètement obsolète en un rien de temps et c’est valable pour n’importe qui. Je trouve ça motivant. Je pense que c’est aussi pour ça que j’avance au jour le jour et que je regarde tout le temps devant moi, sans regarder trop loin…

Je suis toujours surpris de voir à quel point les choses ont évolué ces 10 dernières années. Aujourd’hui, n’importe quelle jeune de 14 ans avec son facebook et son blog a une stratégie de communication et se positionne comme un produit de consommation qu’il faut vendre à tout prix, tout le monde est devenu un acteur de la communication et de la création à sa façon. Je n’irai pas juger si je trouve ça bien ou pas, peu importe, mais ça change pas mal de choses, et je suis toujours curieux et impatient de voir comment les choses vont évoluer sur les 10 prochaines années. Que ce soit graphiquement ou musicalement cette opulence d’informations et de créations a autant d’avantages que d’inconvénients. En ce qui me concerne, je préfère me placer dans une course de fond, évoluer à mon rythme, ne pas me précipiter ou essayer de me mettre trop en avant et faire mon chemin sans prétention, je ne suis pas carriériste, j’aime mon travail mais avant je vis ma vie pleinement et ça me va très bien.

Dick laurent is dead feat. FINK – Colour in your hands

Image de prévisualisation YouTube

Quelles sont tes dernières actualités ?
Déjà le visuel pour le projet TEN de Fotolia bien sûr. Ensuite plusieurs projets « corporate » réalisés avec l’agence OneLouder qui nous représentent Elroy et moi. La vidéo réalisée pour Dick Laurent isdead et fink auquel je tiens beaucoup et que j’aime garder dans mes « actualités » ; une expo à Varsovie courant mai… Il y a tellement de projets en cours, certains aboutiront, d’autres non, de nouveaux viendront remplacer ceux qui n’ont pas aboutis, Nous avons encore hier compté avec Elroy : nous avons12 vidéos en cours en ce moment, ça sera encore différent dans une semaine…

Tes projets ?
Développer DasSchloss à Berlin, réaliser des projets graphiques et vidéos de plus grandes envergures, finir la trilogie avec Son of kick, travailler sur de nouveaux clips complètement barrés avec Grems et sur un clip pour les fils du Calvaire ( le nouveau projet de DOP), finir un jour mon bouquin d’illustrations pour l’Edition populaire sur lequel je traine et peine à trouver du temps pour avancer ^^ Après on verra, voyager encore, découvrir et continuer à m’amuser, il arrivera un moment ou il faudra que j’arrête d’agir comme un gamin de 20 ans, construire une famille, me responsabiliser un peu mais bon… j’ai le temps hahaha

Son Of Kick « Guacha » Feat: Natalia Clavier, Grems, Disiz & Micro Coz

Image de prévisualisation YouTube

Tu es Mac ou PC ?
… PC

Ton disque ?
…les albums d’Apparat et Fink font parties de ceux que j’écoute le plus souvent, mais la musique en général m’accompagne partout et tout le temps, je suis musicophage, je viens d’une grande famille de musiciens donc j’écoute énormément de choses, et depuis que je suis à Berlin c’est encore pire.

Ton film ?
…Pi de Darren Aronofsky

Ta couleur ?
J’ai toujours été pour tous les métissages alors je dirai toutes, elles sont faites pour se mélanger et cohabiter les unes avec les autres de toute façon, non ?

Tu adores ?
…Toulouse, Berlin, mes amis et ma famille,… un bon vin, un bon whisky, une belle pièce de bœuf, des shokobons avec un bon café, partager du bon temps avec mes amis que ce soit par de bonnes conversations ou des fêtes complètement folles, vivre au jour le jour et être surpris des lendemains, prendre des risques et agir sur des coups de têtes, faire en sorte « que jeunesse se surpasse » et ne rien regretter parce que je pense que c’est en vivant pleinement que l’on agit sincèrement.

Grems – Rencontre avec un ballon

Image de prévisualisation YouTube

Tu détestes ?
…le racisme, l’injustice, qu’on me fasse la morale, les prétentieux, faire comme tout le monde, la Comic Sans ms, David Guetta, la religion, la politique, les gens qui se croient supérieurs aux autres, les graphistes qui pensent révolutionner l’histoire de l’art avec leur nouveau visuel super minimal, et ceux qui pensent que tout ça a la moindre importance :P

Le truc le plus insensé et con que tu aimes faire sans l’avouer ?
J’en fais plein tous les jours mais je n’avouerai rien du tout !

Ce qui te fait avancer dans la vie ?
Les challenges, mes erreurs et celles des autres.

Et pour terminer, le jour ou vous arriverez au Paradis, qu’aimerais-tu que Dieu te dise ?
…Ahh finally you there, let’s get this party started bro’ !

Retour en images sur ses travaux

Son interview vidéo réalisée dans le cadre de la collection TEN

Pour en savoir encore plus sur Neopen
- Son portfolio : www.leneopen.com
www.editionpopulaire.com
www.onelouderagency.com
- Sa participation à la Collection TEN de Fotolia

Sa biographie sur TrendsNow

GraphicInterviews
INTERVIEW / Brice Chaplet aka Mr.Xerty
INTERVIEW / Brice Chaplet aka Mr.Xerty
GraphicInterviews
Interview / Emeric Trahand aka Takeshi
Interview / Emeric Trahand aka Takeshi
GraphicInterviews
Interview / Damien Vignaux aka Elroy
Interview / Damien Vignaux aka Elroy
GraphicInterviews
Interview / Soemone
Interview / Soemone
GraphicInterviews
INTERVIEW / Adrien Donot aka Pulssart
INTERVIEW / Adrien Donot aka Pulssart
GraphicInterviews
INTERVIEW / Hellohikimori
INTERVIEW / Hellohikimori