The Backbone Chair

Intéressante réalisation du street artist devenu designer industriel Geert Decock, une mention toute particulière pour la « Backbone Chair », une excellente chaise conçue à partir d’une seule feuille d’aluminium brut. Articulée autour d’un tube qui a pour fonction de solidariser l’ensemble, elle offre en outre une sorte de sensation de suspension lorsque l’on s’assoit dessus. Tous les détails en images dans la suite !

Plus de détails en images dans la galerie

Design by Geert Decock

DesignHome & Office
Lady LED lamp by Omri Barzeev
Lady LED lamp by Omri Barzeev
Packaging
Veuve Clicquot Fridge
Veuve Clicquot Fridge
DesignHome & Office
Equilibrium Furniture Collection
Equilibrium Furniture Collection
DesignHome & Office
d’Light Tube Light Concept
d’Light Tube Light Concept
DesignGreenTransports
Bamboo Cycles
Bamboo Cycles
DesignGreenTransports
The « Ice Cream » Bike Concept
The « Ice Cream » Bike Concept
  1. Roger

    Très astucieux

  2. Romain

    Etonnant, d’accord, surtout si l’on prend en compte la masse volumique de l’aluminium qui atteint 2700 kg / m cube…

    Au regard des photos, on peut s’attendre à une épaisseur de tôle de 5 voire 7 mm

    Disons que pour 1m² de tôle utilisée, nous pourrions opérer le calcul suivant :

    volume (v) = 1 m x 1 m x 0,007 = 0,007 m cubes
    ce qui nous fait donc 0,007 m cubes x 2700 kg = 18,9 kg !!!
    ( ces valeurs ont été vérifiées dans solidworks, si je fais erreur, toute correction est bien entendue la bienvenue )

    19 kilos pour 1m² de tôle… je vous laisse imaginer le poids total du meuble :)

    Si M. Decock était effectivement « designer industriel », il aurait certainement prévu d’ajourer sa tôle pour alléger son meuble; « l’artiste » aurait également pu faire preuve de sagacité et prévoir des surfaces gauches afin d’optimiser l’inertie de l’ensemble et éviter d’utiliser des épaisseurs aussi démentes.

    Davantage, les arrêtes vives présentes sur le meuble entier font de cette assise un véritable engin de torture…

    Cependant, il y a du progrès : nous avons droit a quelques photos du processus de fabrication ( qui n’a rien d’industriel d’ailleurs )

    Je recommande donc à tout millionnaire appesanti par la charge de sa fortune d’acheter cette chaise qui est à la fois « antivol » et « anti-usure » (faute de pouvoir s’asseoir dessus) !