INTERVIEW / Gustavo Brigante

Après une première saison qui nous a fait découvrir 10 artistes français l’année dernière, place aujourd’hui à la deuxième saison de Fotolia TEN avec, pour ouvrir le bal, un premier PSD gratuit pour une durée de 24 heures sur le site Fotolia TEN et une interview exclusive de l’artiste argentin Gustavo Brigante basé à Buenos Aires dans la suite. Et, à noter, comme vous avez été tellement nombreux à vous rendre sur le site hier au point de faire sauter les serveurs, le PSD sera disponible jusqu’à demain 10H. Enjoy !

interview-gustavo-brigante-trendsnow-fotolia-01

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Mon nom est Gustavo Brigante, je suis graphiste et dessinateur originaire de Buenos Aires, en Argentine.

Parlez nous de votre formation : avez-vous suivi un parcours universitaire ou êtes-vous autodidacte ?
J’ai surtout appris par moi-même, je peux me définir comme quelqu’un d’autodidacte. Mes six années passées à l’école m’ont permis de découvrir la calligraphie ainsi que la PAO (publication assistée par ordinateur). J’ai pu également me perfectionner en dessin, un art qui demande beaucoup de patiente et de pratique. J’ai également beaucoup appris en observant les autres faire.

Pourquoi avoir choisi le métier de graphiste ?
L’idée de devenir graphiste m’est venue des pochettes de disque. J’ai alors pris conscience de tout le travail réalisé en amont ce qui m’a poussé à m’intéresser à cette activité et à en faire mon métier.

Quel est le mot ou la phrase qui vous définit le mieux ?
Le mot qui me définit le mieux est « persévérant ». De mes débuts jusqu’à aujourd’hui, j’ai toujours déployé les moyens nécessaires pour me surpasser dans mon travail. Je continue à étudier et à travailler pour proposer des créations toujours plus abouties.

Avez-vous une méthode de travail particulière que vous pourriez nous décrire, étape par étape ?
Je n’ai pas de manière particulière de travailler. Cependant pour certains travaux comme la peinture ou Photoshop, je réalise dans un premier un croquis papier et recherche tous les éléments qui vont composer la création. Parfois, il m’arrive même de réaliser des travaux d’illustration spontanément du jour au lendemain.

Sur quel type de sujet préférez-vous travailler ? Pourquoi ?
En général les travaux que j’aime le plus sont ceux où j’ai la possibilité de m’exprimer librement. Je peux faire mes propres choix artistiques et être capable de prouver au client que j’ai donné le meilleur de moi-même dans ce projet. De plus lorsque la demande est trop structurée, il est difficile d’innover ou de proposer un rendu qui puisse impressionner.

interview-gustavo-brigante-trendsnow-fotolia-02

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?
2013 devrait être une année riche pour moi tant d’un point de vue professionnel que personnel. Je travaille actuellement sur des projets forts intéressants.

Est-il important pour vous de continuer à travailler sur des projets personnels, en plus de vos projets professionnels ? Pourquoi ?
Pour moi c’est vraiment important de réaliser des projets à titre personnel car c’est dans ces moments là que je peux me consacrer à créer et expérimenter de nouvelles choses que je ne pourrais pas forcement réaliser dans un cadre professionnel. Des expérimentations qui se retrouvent parfois dans certaines de mes créations professionnelles.
Puis selon moi, il est important de prendre du temps pour soi, même si cela n’a pas toujours été le cas. Certains loisirs comme les jeux vidéo peuvent s’avérer être une source d’inspiration. Ils permettent également de maintenir un esprit libre pour travailler de manière plus efficace.

La culture de votre pays et son histoire sont très riches : dans quelle mesure cela influence votre travail ?
L’Amérique latine a une culture très vaste et riche, elle n’a cependant pas toujours été une source d’inspiration pour moi. Aujourd’hui je suis plus inspiré par la partie natale de l’Amérique Latine que je trouve profondément riche artistiquement. En effet, ce qui me plait le plus, c’est le nombre impressionnant de lieux  à visiter qui existe. Chaque fois que j’ai un peu de temps et que j’ai l’opportunité de le faire, j’essaye de voyager, de parcourir les provinces de mon pays et de visiter de nouveaux lieux. Je ne cesse jamais d’être surpris par la variété des paysages : des montagnes et glaciers aux déserts, des plages, des vallées…. C’est vraiment une partie du monde magnifique.

interview-gustavo-brigante-trendsnow-fotolia-37

Pourquoi avez-vous rejoint le projet TEN ?
Le projet TEN m’a permis d’exprimer une part de ma personnalité et de proposer une vision plus futile du monde du travail. L’une des difficultés a été de créer à partir d’un sujet libre, le risque étant de se perdre dans sa propre création. Cependant ça a été un projet très plaisant à réaliser. J’ai également apprécié la possibilité d’avoir accès à toutes les ressources nécessaires pour le mener à bien. J’ai ainsi pu réaliser mon propre shooting photos et les allier aux images d’illustrations provenant de Fotolia. Pour réaliser la création telle que je l’avais imaginée, j’avais besoin d’une photo de plus pour la partie centrale,  avec des critères bien spécifiques. J’ai alors profité de ma rencontre avec l’équipe TEN pour organiser un shooting auquel le caméraman a pris part en tant que modèle, j’ai ensuite importé la photo sur Photoshop. Pour créer une cohérence graphique, j’ai réalisé quelques réajustements au niveau des teintes de couleurs, des ombres et de l’exposition, le tout sans endommager l’image originale.

Comment avez-vous créé votre composition ?
La première étape a été d’imaginer la création sur papier et non sur ordinateur. Après avoir retravaillé le croquis, j’ai crée les formes nécessaires en important quelques objets d’Illustrator et en leur donnant une dimension 3D.  La construction de l’image a ensuite pris vie autour d’un axe central dans lequel on retrouve la scène principale. Tous les éléments ont ensuite grandi autour telle une symbiose, comme une plante qui fleurit d’une graine.

Après avoir travaillé la 3D dans Illustrator, j’ai importé la création sur Photoshop pour créer une seule et même scène. Dans l’esquisse j’avais prévu d’avoir trois personnes dans la scène centrale. Deux d’entre elles devaient être des femmes avec des caractéristiques techniques bien spécifiques surtout au niveau des tenues vestimentaires. J’ai alors cherché des photos en adéquation avec mon projet sur Fotolia. Après une courte période de recherche, j’ai trouvé l’image idéale tant d’un point vue du style que de l’esthétique en général. Cependant j’avais encore besoin d’une photo pour la partie centrale ainsi que d’autres éléments spécifiques. J’ai alors réalisé moi-même une photo tout spécialement pour le projet TEN de Fotolia.

interview-gustavo-brigante-trendsnow-fotolia-18

Pour harmonier les couleurs, j’ai utilisé dans Photoshop un outil qui s’appelle la « pipette » et qui permet de réajuster les couleurs de certains éléments de l’image. Par exemple pour changer un brun en orange ou violet ou bleu ciel ou n’importe quelle autre couleur ou combinaison souhaitée.

La dernière étape et pas des moindre a été d’intégrer des ombres aux objets de manière harmonieuse de façon à ce qu’elles gardent la même forme que les objets initiaux, comme un reflet. Il a fallu alors sélectionner la forme de l’objet et utiliser un calque pour créer l’ombre. Pour ce faire, j’ai déplacé légèrement l’ombre sur le côté, vers le bas, vers le haut, selon la provenance de la lumière. Dans le cas où elle provient d’un coin supérieur, l’ombre a été tournée légèrement d’un côté et vers le bas.

Avez-vous plus d’information ou « astuces » à révéler sur votre travail et les techniques que vous avez utilisées pour le créer ?
La partie la plus technique reste la 3D. Il est essentiel que tous les objets qui composent la création soient en 3D avant de l’importer et de la retravailler sur Photoshop. Le but étant de pouvoir travailler chaque objet individuellement ou par groupe d’objets et de réaliser les réajustements nécessaires. Une fois, tous les objets identifiés avec la chaîne alpha dans Photoshop, on peut alors diviser l’image en couche. Elles sont alors organisées et superposées afin de pouvoir les utiliser individuellement.

Quel serait votre conseil pour inspirer les jeunes artistes qui voudraient suivre votre exemple ?
Je crois que le meilleur conseil que je peux donner à quelqu’un qui veut se lancer dans cette profession est de travailler dur, et surtout quand des obstacles se présentent. Ne jamais abandonner parce qu’on a toujours les capacités d’y arriver.

La galerie photos de Gustavo Brigante

Pour en savoir encore plus sur Gustavo Brigante
- Son portfolio : http://www.eenia.com
- Sa participation à la Collection TEN Saison 2 de Fotolia

GraphicInterviews
INTERVIEW / Alexey Samsonov
INTERVIEW / Alexey Samsonov
GraphicInterviews
Interview / Emeric Trahand aka Takeshi
Interview / Emeric Trahand aka Takeshi
Non classé
The Casa Pedroso
The Casa Pedroso
GraphicInterviews
INTERVIEW / Adhemas Batista
INTERVIEW / Adhemas Batista
GraphicInterviews
INTERVIEW / Soongyu Gwon
INTERVIEW / Soongyu Gwon
GraphicInterviews
Interview / Alberto Seveso
Interview / Alberto Seveso
  1. Jacques

    Très intéressant